mercredi 20 février 2008

Olfaction et délais postaux

Outre un entourage de très bonne composition, le conchyliologue doit posséder un sens olfactif atrophié - ou à défaut une extrême tolérance aux odeurs les plus fortes. Imaginez une bourriche d'huîtres oubliée pendant deux mois dans le coffre hermétique d'un véhicule garé en plein soleil : c'est ce type d'effluves qu'un récent colis en provenance d'Indonésie laissa échapper lors de son ouverture.

Le déballage confirma les craintes originales : la demi douzaine de Conus abbas n'avaient pas été parfaitement nettoyés avant leur empaquetage, loin de là. Les délais postaux - 3 semaines - avaient fait le reste, et si le colis ne grouillait pas d'asticots, c'est uniquement parce que ceux-ci avaient eu le temps de se muer en pupes, puis pour certains en mouches - lesquelles étaient mortes asphyxiées dans les ziplocs, ces petits sachets plastiques étanches (heureusement !) si chers aux collectionneurs.

Un bon rinçage, puis un long bain d'eau de javel concentrée, permirent de mettre fin à la puanteur et d'éliminer en partie le periostracum, laissant voir les harmonieux dessins de cette espèce proche de Conus textile.

Conus abbas Hwass in Bruguière, 1792 - 56-72 mm, Indonésie

Conus abbas fréquente une étroite bande englobant le sud de l'Inde, le Sri Lanka et l'Indonésie, zone particulièrement touchée par le tsunami de 2004. Conséquence collatérale : il s'est beaucoup raréfié sur le marché. La plupart proviennent désormais de l'île de Java, dans la baie de Pangandaran, ou ils sont pêchés aux filets dormants sur des fonds sableux, par 5 à 20 m.


Aire de répartition de Conus abbas - Illustration provenant de la déclinaison Web du Manual of the Living Conidae, Vol. 1 par Röckel, Korn and Kohn (1995). (c) Conchbooks

2 commentaires:

Calyptre77 a dit…

LOL !!! Je repense à certain moment épique où j'ai bien cru que ma copine allait me quitter en hurlant. L'ouverture de terebre faisandé fût l'un des plus grand moment.

A+

Zonatus a dit…

Bonjour Calyptre,
Les térèbres, c'est un vrai cauchemard à nettoyer. Il paraît qu'au micro-onde ça marche pas mal, mais il faut en avoir un tout de suite sous la main. Si tu passes un coquillage mort et commençant à sentir au micro-onde, il n'y a plus qu'à en changer ensuite, l'odeur ne s'en ira jamais...
A+